De Puerto Natales à Punta Arenas, fin du Chili

  • 28/02/14 Puerto Natales – Morro Chico = 113 km
  • 01/03/14 Morro Chico – Punta Arenas = 152 km
  • 02/03/14 Punta Arenas = manger – dormir
  • 03/03/14 Punta Arenas = manger et visite hilarante d’un cimetière

 P1050809 P1050805

Nous quittons Puerto Natales, toujours en compagnie de nos amis Lyonnais Tom & Flo. On a vraiment bien aimé cette ville. Elle est touristique mais la pression est bien moins forte qu’à El Calafate ou El Chalten, elle reste authentique. Et on y mange trop bien !!

les vélos étaient sous bonne garde. Sous ses airs de nounours, c'était un vrai... bah nounours en fait

les vélos étaient sous bonne garde. Sous ses airs de nounours, c’était un vrai… bah nounours en fait

P1050807

Définitivement, nous aurons préféré le Chili (et les chiliens) au sud de l’Argentine (et aux argentins). Vous avez vu, je commence déjà à dresser un bilan… le bout du bout arrive… pffff, fait chier.

Puerto Natales

Puerto Natales

Bon, on a la grosse patate après 2 jours de repos et on roule comme des balles, aidés parfois par le vent. Nous roulons en pleine pampa, d’estancia en estancia, de nandous en guanacos.

P1050815 P1050818 P1050823

Estancia

Estancia

Une estancia est un ranch, au milieu de nulle part, avec des milliers de moutons.

P1050829

On adore cette étape, la pampa c’est sympa et le goudron, c’est trop bon. La vache, j’tiens un tube là, non ?

En fin d’après-midi, on fait le plein d’eau chez des carabineros et on demande si on peut camper en face. Ils sont OK alors qu’il y a un camping à 1 km. Un bivouac comme je les adore, en bord de rivière, avec un abri pour manger et personne autour. Juste nous, nos vélos, la pampa, le vent, la tente, le réchaud qui ronronne et nos t-shirt qui puent : la belle vie.

cette photo prouve encore que les mecs sont des gosses

cette photo prouve encore que les mecs sont des gosses

2

Au matin, on se lève tranquillement mais un peu anxieux : on va bouffer du vent à 75 km/h. Au final, ça se passe bien. On roule bien penché quand il est de côté et à fond les trop rares fois ou il est dans le dos. Nos VC sont vraiment stables par grand vent, bien plus que les VD.

P1050842

les fameux Gauchos

les fameux Gauchos

P1050851

Ça souffle vraiment fort et on vise les abris-bus pour s’arrêter. Les vélos ne tiennent plus sur les béquilles et c’est vraiment un gros challenge de pisser proprement. Par respect pour Flo, je ne décrirai pas la façon dont elle a arrosé les sacoches de son mec.

Nandou

Nandou

Moutons

Moutons

Nous n’avions pas prévu de claquer 150 bornes mais on avait la pêche et on arrive vers 19h30 à Punta Arenas, après seulement 7h30 de pédalage.

P1050861 P1050868

C’était beaucoup moins dur que 40 km sur certaines parties de la Carretera Australe. On se pose dans un hôtel et on file se taper un bon gros hamburger. C’était vraiment 2 étapes au top.

 3

On reste 2 jours en ville, en attendant le bateau qui nous amènera, tenez-vous bien, en TERRE DE FEU ! Ça claque comme nom hein ? Tout ça à cause des péquenots de l’époque qui faisaient des feux de camp partout car ils avaient la bonne idée de vivre à poil et sans toit. Des vrais warriors ceux-là. J’en reparlerai plus tard, c’est intéressant comme histoire.

 P1050877 P1050878

On se ballade un peu dans Punta Arenas et notamment dans son beau cimetière. Y’en a qui se sont fait des tombeaux au moins aussi gros que leur ego, c’est jolie et le jardinier fait du beau boulot.

P1050885 P1050888 P1050889 P1050894

Avec Ophélie, on se remet enfin de notre rhume tandis que Flo s’étouffe dans sa morve toute fraîche. Les 2 soirs, on se fait des repas monstrueux à base de patates sautées-bacon-fromage, ratatouille et crêpes au sucre.

P1050901

La ratatouille était bonne mais on l’a fait surtout pour avoir bonne conscience (5 fruits et légumes par mois, c’est bien toujours ça??) mais c’est les patates qu’on a défoncé comme des gorets. Quand aux crêpes, préparées avec patience (et un peu de farine) par Ophélie, leur compte est réglée en quelques secondes.On se prépare pour la suite et on blinde les sacoches de nourriture.

P1050910 P1050916 P1050917

Vous allez voir, la suite et fin de notre road-trip américain a été surprenante et très sauvage. Ça valait vraiment le coup de pousser jusqu’à Ushuaïa. Oui, car, à la base, on y allait que pour la photo à côté du panneau.

Chupe de mariscos au resto la Luna - Punta Arenas. Avec une bière au gout d'aventurier

Chupe de mariscos au resto la Luna – Punta Arenas. Avec une bière au gout d’aventurier

P1050921

Un Koga !!!

P1050919

Phire, j’suis sur qu’il te fait baver celui-là !

Le distributeur Legrand le plus australe du monde

Le distributeur Legrand le plus australe du monde

Publicités

16 commentaires sur “De Puerto Natales à Punta Arenas, fin du Chili

  1. Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, Boulot, travail, taf, job, turbin, patron, boss, chef, taulier, directeur, patron, boss, chef, taulier, directeur, patron, boss, chef, taulier, directeur, patron, boss, chef, taulier, directeur, patron, boss, chef, taulier, directeur, patron, boss, chef, taulier, directeur…

    • Crevaisons, amortisseurs qui fuient, rohloff cassé, disques voilés, durites arrachées, jantes fissurées, fouille rectale à la douane, diarrhées, sable dans les yeux, brûlures, tente trop lourde, guitare qui sonne faux, crevaisons, amortisseurs qui fuient, rohloff cassé, disques voilés, durites arrachées, jantes fissurées, fouille rectale à la douane, diarrhées, sable dans les yeux, brûlures, tente trop lourde, guitare qui sonne faux, crevaisons, amortisseurs qui fuient, rohloff cassé, disques voilés, durites arrachées, jantes fissurées, fouille rectale à la douane, diarrhées, sable dans les yeux, brûlures, tente trop lourde, guitare qui sonne faux, crevaisons, amortisseurs qui fuient, rohloff cassé, disques voilés, durites arrachées, jantes fissurées, fouille rectale à la douane, diarrhées, sable dans les yeux, brûlures, tente trop lourde, guitare qui sonne faux,

  2. Damned,heureusement que je regardais sur ma tablette, sinon mon clavier était foutu !
    Joli aussi l’allée du cimetière,
    Profitez bien !

  3. C’est vrai qu’il est surprenant, le cimetière de Punta Arenas. Les gens peuvent passer leur vie dans des cahutes en tôle pleindes de courants d’air mais passer leur mort sous un édifice kitch au possible, avec un invraisemblable fourbi comme décor. Et au moins, il n’y a plus de courants d’air…

  4. ((9 jours sans nouvelles ; mort de trouille))
    ici FF14 (follower élu de Février )
    en tant qu’élu encore en exercice, (je salue amicalement au passage mon prédécesseur Frisou-la-grattesuisse ),malgré Ushuaia qui se pointe et Fred qui tire les bilans
    je dis : HARDI LES FOLLOWERS « faites du commentaire » ; yen faut au moins 200 bon sang, le bouquet final en terre de feu bon sang!!! mettez le feu…
    Et ne nous laissons pas abattre ! continuons comme au bon vieux temps du Macchu, du salar et de la carretera, des gastro et des crevaisons
    alors j’y vais , suivez moi! …oserais-je( pas facile d’être follower élu…)
    Allez, je commente! et je souligne que depuis que sa chape n’est plus encrassée, selon Fred, Flo la Lyonnaise ne se sent plus pisser; et que forcément comme précise Fred la aussi, comme d’hab ce sont les sacoches de son mec qui morflent… Et je dis classique!!!
    Non j’ose pas : trop classique

    J’embrasse Flo avant de faire sa connaissance chez la Mère Poularde, près du feu, lors de la remise des trophés « Followers » du FredOph Tour 2014, dès les beaux jours en Normandie, c’est à dire courant Juin, 2 ou 3 jours il me semble… à cette occasion pour la tombola traditionnelle j’offre le reste de mon super crayon HB stabilo qui m’aura permis de rédiger pendant 10 mois tous ces posts qui ont tant égayés cette aventure. J’offre également 20 lots de cnote, ma super invention qui va régaler les heureux gagnants en leur libérant enfin la tête (mais les autres pourront quand même aller sur le site de même nom pour s’en procurer à des conditions followers FOT 2014 très avantageuses, on sait se tenir tout de même).
    En attendant, vite des nouvelles de la terre de feu, Fred.
    à + FF14

    • Oh l’autre, il fait de la pub pour son CNOTE !! 😉
      Le bouquet final arrive, je viens juste de finir les articles. C’était énorme cette terre de feu.
      J’attends toujours ta photo pour t’introniser officiellement FF14

    • Salut à toi monsieur FF14, bientôt sur les routes avec un bent dessous ton corps donc ! Bravo pour le titre de followinner ! Faisait bien gaffe, c’est lourd à porter.

  5. oh la Ophélie, qu’Est-ce que tu nous fais? Tu recherches un signe « Legrand »? Profitez à fond car la liberté c’est bientôt fini, et je comprends que ce soit hyper dur, après de si bons moments magiques, sans contraintes, c’est vous qui étiez les maîtres du temps…. Quel bonheur? Mais dites-vous que vous avez un super avantage sur beaucoup de gens, vous avez osé! Vous avez adoré. Alors une seule chose à dire : RESPECT A TOUS LES DEUX POUR VOTRE COURAGE ET DETERMINATION!

  6. Martine à raison, le courage qu’on les voyageurs c’est de tout plaquer pour partir. Ce que tous les autres gens ne font pas. Pourtant ils rêvent eux aussi… derrière leur clavier.
    Bel envol synchronisé d’Ophélie et Fred en haut des mats, mais les proprios n’ont pas dûs être content que vous tordiez leurs tiges à voile. 0 moins que ce ne soit les mats porte-drapeaux de la mairie, près du cimetière, juste à côté du bistro.
    Non les mecs ne sont pas des gosses, c’est juste qu’en dessous de l’équateur on a forcement la tête en bas…

  7. Vous nous avez fait vibré, vivre de superbes moments, abreuvés de magnifiques phots, et maintenant on pleure de tristesse. quand on se lève le matin et qu’on allume l’ordi pour voir où ils en sont rendu ces deux là !!!!
    Le bouquet final de la TErre de feu magique et si belle qui a raviver de beaux souvenirs (voyage de noces). On pleure aussi de ne pas être là au retour de ces deux fous du couché, on va rater quelque chose c’est certain mais on compte sur vous tous pour vos commentaires et sur nos deux amis pour avoir les détails croustillants de l’arrivée.
    J’aurai aimé voir la tronche des deux AZUB, il va sans dire que ‘aurai voir la vôtre également.
    Smacksssssssss

  8. « Le courage, c’est quand on a peur et qu’on a pas le choix. »

    On la croirait tirée d’un recueil de citations, elle n’a plus qu’à y entrer.

  9. Coucou, je rejoins Martine….c’est quoi cette photo avec ces Logo publicitaires…Enfin ce n’est pas grave: une erreur de cadrage je suppose….en tout cas j’ai beaucoup aimé la réponse de Fred à Frisounette….quitte à choisir …je préfère les crevaisons et la liberté de choisir sa vie. Merci pour les photos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s