Faux départ et enfin du sang !

25/09/13 Cusco

26/09/13 Cuzco (oui, on peut l’écrire avec un Z ou un S)

27/09/13 Cusco – Urcos = 50 km, que c’est bon de pédaler !

28/09/13  Urcos = vive les torrents

29/09/13  Retour à Cusco en bus…

30/09 et 01/10 Cusco

P1010115

une pensée pour le collègues

une pensée pour le collègues

On se pose 2 jours à Cusco pour refaire le plein de calories, laver les fringues, faire du curling, mettre à jour ce foutu blog, préparer les vélos et faire quelques courses.

Moi, j’ai hâte de pédaler, de faire des belles étapes et de retrouver cette petite routine manger-dormir-manger-pédaler-manger. Ophélie a quelques appréhensions et ne se sent toujours pas en pleine forme. On décide également de l’itinéraire. Ainsi, nous ne passerons pas par La Paz, on préfère s’éviter la traversée d’une grande ville et tant pis pour le Huayna Potosi que je comptais grimper (6088m). Nous irons donc au Lac Titicaca puis filerons plein sud vers le fameux Salar d’Uyuni, avec peut-être un détour à Potosi et Sucre.

On part tôt de Cusco. Même si, parmi les 600 000 habitants, très peu ont une voiture, les bus et taxis génèrent pas mal de trafic. Il nous faut 13 km pour quitter la ville. Comme c’est en pente douce, on suit le mouvement, fumant l’équivalent de 3 paquets de clopes. Les normes anti-pollution ne sont pas les même qu’en France… Les péruviens en sont encore aux bonnes vieilles fumées pleines de grosses particules. Un jour, ils auront surement la chance de devenir écolo et de respirer nos joyeuses nano-particules.

P1010098

ancienne douane Inca

ancienne douane Inca

Les 1ers coups de pédale sont fantastiques, ça roule tout seul avec les chaînes propres et on ne se lassera jamais du confort de nos tanks. On prend notre place sur la route et les véhicules s’écartent bien finalement. Rouler ici était une de nos peurs mais ça se passe bien si on garde un œil dans le rétro et un doigt sur le lance-grenade.

Est-ce l’air en altitude qui est moins dense mais nous prenons beaucoup de vitesse dans les descentes. On atteint 70 km/h dans une très courte portion à 4%.

c'est ma date de naissance... Je suis peut-être la réincarnation de ce Rodolph...

Beaucoup de stèles en bord de route, témoignages de l’inconscience des conducteurs péruviens. Sur celle-ci, c’est ma date de naissance… Je suis peut-être la réincarnation de ce Rodolph…

A 11h, on est déjà à Urcos. J’aurais bien continué mais Ophélie veut se ménager et on se pose à l’hôtel. Pour info, ça coute le même prix qu’un camping pas cher aux US : 10€ avec douche chaude et wifi. Un menu complet au resto = 0,90 centimes d’euros.

P1010102

Le lendemain, Ophélie ne va pas bien et on décide de rester dans la chambre. Pendant que je matte l’excellente série Breaking Bad fraichement téléchargée (le wifi cartonne au Pérou !!), Ophélie dort presque toute la journée, rendant le peu qu’elle mange le soir.

Urcos

Urcos

P1010105

P1010103

Au matin, toujours pas mieux, elle est encore plus faible qu’un Nico après un tennis-ballon (expression typiquement de Chantilly), c’est dire. Comme il n’y a pas de Docteur à Urcos (à part moi mais une mammographie ne servirait pas à grand-chose), on décide de retourner à Cuzco en bus, laissant les vélos et la plupart des sacoches à l’hôtel.

On retrouve notre ancienne hôtel de Cusco, juste le temps d’appeler une clinique privée. Un Doc vient en 10 minutes et décide d’emmener la patiente pour des examens complémentaires. Il soupçonne une infection et elle n’a que 8 de tension. 8, c’est bien pour un koala, pas pour un humain.

P1010114

A la clinique, après 3 piqures, 3 aiguilles et au moins 30 minutes, ils finissent pas trouver une veine, dans le poignet ?! Pourquoi pas dans les gencives ou dans l’œil ? ça aurait fait des super photos ! Ophélie jubile mais je la rassure en lui disant que nos lecteurs vont adorer ! Enfin du sang et des larmes ! Excellent pour l’audimat ! Ah ah, avec un peu de chance, vous verrez la vidéo d’une coloscopie bande de veinards !

Au menu : intraveineuse, prise de sang, analyse de pleins de trucs et antibiotiques. Pas de grosse infection à 1ere vue. On passera la nuit à la clinique et la quitterons le lendemain avec des pilules à prendre pendant 5 jours.

P1010113

L’autre point positif, c’est qu’on fait cracher notre assurance pour la 1ere fois. Tout est pris en charge, sans rien avancer. Et puis la chambre est pas mal, les lits super confortables, avec le wifi, et on nous file à manger, même à moi.

On recule pour mieux sauter mais vivement qu’on retrouve les vélos et la forme, pour Ophélie.

P1010107 P1010108

Publicités

28 commentaires sur “Faux départ et enfin du sang !

  1. Bon rétablissement a Ophelie . C’est quand même impressionnant tout ces tuyaux !
    Il vaut mieux se poser un peu pour mieux repartir après . Surtout que la suite s’annonce assez sport

  2. T’es sur que c’est une clinique ou une boucherie là où tu as emmené Ophélie… enfin elle n’a pas eu de veine 🙂
    Dommage d’avoir raté le curling, c’eut été une bonne expérience…
    Au niveau de la sécurité des routes, j’ai souvent lu que le pire serait entre Pucara et Puno et plus particulièrement à partir de Juliaca donc restez bien prudent.
    Bises à Ophélie pour lui redonner du punch… enfin sans alcool à cause des médocs.

  3. Bon courage la pauvre Ophelie et bon rétablissement ! Même si tu dois en fait être en pleine forme car après un tennis ballon avec Fred ça le fait largement….chuuut ( expression également à nous! )
    @ plus

    • voilà ce que c’est d’essayer de suivre un Fred. Je me souviens que tes intestins avaient du mal à tenir le coup également… ton short s’en souvient…

  4. Salut les éclopés ! Bon et bien c’est juste un petit mot pour encourager Ophélie pendant ce moment délicat. J’espère que tu es aux petits soins Fred ! (Fais gaffe d’ailleurs, je me souviens d’une époque que les moins de trois ans ne peuvent pas connaître, où chacun y a eu droit alternativement…). Tu nous feras un reportage bien gore Ophélie quand se sera le tour de Fred ! Je t’envoie en wififi plein de poutoux guérisseurs pour que tu sois moins roploploplo Oph !
    Doc Frisounitien.

  5. Je suis un pote de laurent et je vous suis assidûment depuis le début, étant un routard à mes heures !! Bon Courage à Ophélie et bon rétablissement ! Vous nous faites rêvez pendant les longues heures de cours !
    Bonne route à tous les deux

  6. Comme toujours c’est dans les moments délicats qu’on voit à qui on a affaire ; et bien là, Freyot , Monsieur Freyot,c’est vraiment un bon! pas un écart , toujours pro : tout est méticuleusement noté, testé: l’aiguille,la qualité de la chambre, l’épaisseur du matelas,la bouffe, le prix, le remboursement assurance. Nickel. Et puis ya de la réflexion (l’aiguille dans l’oeil) mais faut pas se leurrer tout ca , même soigneusement masqué pour le fun, c’est que du travail , du travail (Drucker le dit bien ) et de la science ( parfois ca fuite comme la remarque sur le danger des nanos particules mais c’est rare et donc prisé.)
    Mais en plus ya ce coté humain qui fait craquer : »on a passé la nuit à l’hosto » ; ca c’est beau! bien que costaud, bourru,mailin…. il a un coeur d’ange Freyot; il n’abandonne pas Ophélie; parce qu’il aurait pu pour aller se faire un 6088 mètres en loucedé !Ben non et ça c’est joli. et c’est pas simplement pour tester le lit, ou avoir une nuit gratos ! c’est de la vraie gentillesse pour rester simple ! CHAPEAU. le titre m’avait fait peur; mais le récit est merveilleux.
    Ah oui, au fait , tout de même: prompt rétablissement à Ophélie et bisous.
    Merci à vous, le sud c’est pas pareil c’est sûr, deja moins aseptisé semble t il, mais c’est beau de vérité!
    signé: un normand de la Manche qui suit Ophélie (dame badiou oui!) et rigole avec plaisir grace à Freyot. (Quelle équipe super vous faites! j’attends la suite)

  7. Bon rétablissement Ophélie….je pense qu’elle est en manque de Hamburger et de coca…J’espère que le docteur Ross prend bien soin de toi….

  8. Wow, Ophélie, contente de lire que ce n’est rien de grave ! M’enfin, les photos à l’hopital sont un peu dérangeantes, avec ces tuyaux dramatiques, mais avec ton maillot jaune quand même: esprit sportif oblige ! Remets-toi vite, je te soutiens de mon canapé !

    Fred, j’espère que tu comptes écrire un livre ensuite, parce qu’il y a tous les éléments pour un succès garanti, même le passage à l’hosto ! En y repensant, ça manque un peu de « sex », ingrédient majeur, mais ça reste sans doute censuré par l’administrateur du blog, c’est peut-être plus sage !

    Bonne continuation !

  9. Courage à la ptite poulette made in normandie !!! un bon pâté à la pomme de terre la remettrait sur pieds direct !!! c’est un peu impressionnant !! bises !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s