Du Lac à la Casa de ratones

15/10/13 Copacabana

16/10/13 Copacabana – La Paz = en bus

17/10/13 La Paz = visite

c'est beau comme une chanson de Mike Brant

c’est beau comme une chanson de Mike Brant

Le 15, pendant qu’Ophélie se requinque, j’avais prévu de visiter l’Isla Del Sol en la traversant du nord au sud. Je mets mon petit réveil pour être sur de pas louper le bateau à 8h30, je déjeune tranquillement, je prépare mon sac à dos avec mon p’tit gouter, je dis à Ophélie de bien manger, de pas tout vomir juste après et je me pointe au port comme une fleur à 8h. Mais la fleur, elle vit depuis 5 mois avec le soleil et elle était pas au courant qu’il y a 1h de différence entre le Pérou et la Bolivie. Il est donc 9h en fait et ma journée tombe à l’eau, avec les 3,5 € du bateau.

Ophélie prend autant de médicament qu'un coureur du Tour de France

Ophélie prend autant de médicament qu’un coureur du Tour de France

Mais finalement, nous passerons une bonne journée. On bricole le vélo d’Ophélie, on change le câble de dérailleur avant car elle était obligée de s’arrêter pour passer le petit plateau. A l’aide du petit morceau de papier de verre fourni avec les kits de rustine, je ponce l’axe de la roulette pour que cette dernière coulisse totalement et ça marche. Rien que ça, ça fait une bonne journée.

En se baladant au port, on aperçoit un camping-car immatriculé en France et on va taper la discute avec ces gens assez civilisés pour parler la même langue que nous. Fabrice, Céline, et leurs enfant Eliott et Mayline voyagent depuis 2 ans et demi autour du monde, et ils n’ont pas fini. Budget = 100 000 €, impressionnant.

P1010449

P1010558

Depuis qu’on est en Amérique du Sud, on fait figure de p’tits joueurs avec notre année sabbatique… Beaucoup voyagent pendant 2, 3 ans… mais on ne va pas se plaindre, faut pas déconner. Chacun ses choix.

On discute bien et on passe une bonne soirée au resto puis dans leur maison roulante devant les cartes routières. Ils viennent du sud et nous donnent des conseils sur les trucs à voir et à éviter. Truc de fou, on se couche à plus de 23h !!!

P1010452

Le lendemain, on décide au dernier moment d’aller à La Paz en bus, au lieu de 2 longues étapes à vélo que le corps d’Ophélie aurait eu du mal à encaisser. Franchement, c’est une décision difficile. Prendre le bus, c’est un peu comme une insulte au voyage à vélo, une trahison, presque un échec.

P1010453

P1010455

Mais entre ça et poireauter 2 jours de plus à Copacabana, c’est une bonne solution. Et finalement, c’était pas plus mal d’arriver à La Paz en bus, les derniers 50 km ne sont pas marrant et la capitale bolivienne n’invite vraiment pas au cyclisme ; ni à rien d’ailleurs, on aura envie de la quitter dès le début. Donc tant pis pour le Huayana Potosi (sommet à 6088m) ou la Route de la Mort à descendre en VTT, on aura bien l’occasion de revenir un jour en Bolivie pour faire les trucs à touriste.

Le bus nous dépose dans les hauteurs du centre-ville, coup de bol, juste à côté d’une office du tourisme ou nous allons prendre une carte. Une descente de 5km nous amène à la fameuse Casa de Cyclista : c’est un gars (Christian) qui prête une de ses maisons pour les cyclistes de passage contre une petite participation (20 bols /jour et /personnes, le prix d’un hôtel en fait…). On croise 2 français pas très marrant qui partent l’après-midi même et un Suisse qui partira le lendemain. Ils nous expliquent le fonctionnement de la baraque et en particulier de la douche. Alors on vous a déjà montré la douche Claude François mais là, c’est pire. Il faut d’abord tourner le robinet puis enclencher les plombs dans le disjoncteur pour envoyer le courant dans le pommeau, le tout en étant sous la douche. Quand t’as fini, il faut couper le courant avant l’eau. Là, je peux vous dire qu’on s’essuyait bien les mains avant.

P1010459 P1010460 P1010481 P1010482

Laurent et Anne, un sympathique couple de français en tandem (Quito-Ushuaia) se joignent à nous et nous partagerons cette casa pendant 2 nuits. On a de la chance, il y a souvent une douzaine de cyclistes ici, ça doit être serré. On avait entendu beaucoup de bien de cette maison mais on est déçu. A part un coin cuisine et le fait de rencontrer d’autres cycliste, y’a rien de faulichon : des matelas posés par terre, quelques messages laissés sur les mûrs, et des souris qui essayent de chiper mes Corn Flakes pendant la nuit. Et pas moyen de la buter, elle était rapide ! Ceci dit, je ne pense pas qu’elle survivra à la tapette que j’ai laissé en partant. On touche pas à mes Corn Flakes.

le wall of fame. On est dessus maintenant

le wall of fame. On est dessus maintenant

Le lendemain, on va faire un tour dans la ville. De 1er abord, ça donne pas envie mais on lui laisse une chance. Mais même après 3 heures à déambuler, on ne lui trouve aucun charme : c’est une grosse ville, dans une cuvette, pleine de véhicules et de fumées.

P1010462 P1010463 P1010464

les fœtus de lamas, pour les offrandes à la Pacha Mama

les fœtus de lamas, pour les offrandes à la Pacha Mama

Comme la veille, on passera l’après-midi dans la casa à cuisiner et à discuter avec Laurent & Anne. Cuisiner = la bonne technique anti-gastro = une Ophélie qui reprend du poil de la bête = on va pouvoir tuer du kilomètre !

On se tape un coca avec des glaçons ! Le luxe

On se tape un coca avec des glaçons ! Le luxe

les cireurs de chaussures sont cagoulés ici...

les cireurs de chaussures sont cagoulés ici…

P1010475 P1010476

On n’a plus qu’une envie : quitter cette ville et repartir les pieds devant dans les grands espaces.

P1010478

Publicités

20 commentaires sur “Du Lac à la Casa de ratones

  1. 1- Le décalage d’une heure… bravo d’avoir zapé la chose et surtout d’avoir raté un lever de soleil sur l’ile.
    2- « Ils viennent du sud et nous donnent des conseils sur les trucs à voir et à éviter… » . Ben nous aussi on aimerait en profiter… z’êtes pas partageurs? 🙂
    3- Lapaz… finalement une grosse déception malgré les quelques cyclos qui vous ont invité à y passer sur Voyageforum.
    Ouai, décidément je crois qu’une grande ville restera une grande ville… (construction à tout va, circulation, etc.) bof.

    Une seule bonne chose finalement… Ophélie à repris du poil de la bête… (non, je n’ai pas dit qu’elle t’avait épilé).
    Coca (anti chichicourtvite) et glaçons (porteurs de germes touristatiques) vous êtes joueurs… eh, eh!

    • 1- le soleil se lève avant 6h, donc on le loupe tout le temps. On fera un effort sur le Salar, ça vaudra le coup. Par contre, on a vu un beau p’tit coucher.
      2- Dans les prochains articles mon ami, mais pas de surprise tu verras. C’est pas pour rien que tous les cyclos suivent la même route
      3- En fait, c’est plus pratique de passer par La Paz afin d’enchainer avec un bus pour la suite. Même si la ville n’a peu d’intérêt.
      A+

  2. aahhh, enfin !……. vous m’aviez manqué !!…. plusieurs jours sans voyager avec vous, et surtout sans les sourires matinaux que provoquent vos commentaires personnels. Sans parler des photos, qui font rêver (ou pas !!).. J’adore !…. 🙂

  3. Bonnes nouvelles , ça a l’air de se calmer niveau gastro !

    Ah la casa bycicletta , c’est vrai qu’on en entend bcp parler . La réalité a l’air moins idyllique .

    • Mouais, ça doit être sympa pour les cyclos qui viennent de passer 2 mois seuls dans la pampa.
      Je préfère quand on rencontre des cyclos sur la route, pas dans cette casa. Y’en a qui y passent 2 semaines…

  4. Bien contente de vous lire de chez Ludo ou je passe une semaine de velo et de course à pied et de bisous de Mary qui ne piquent pas. Je vous rejoindrai à Noël pour vous amener vos cadeaux: un bon de voyage avec le club du 3ème âge pour les îles baléares.
    dans les commentaires, si il y a une Rose qui vous écrit c,est une de mes copines. Soyez compatissante avec elle, pas comme avec moi.
    Gros bisous

  5. Non… Allons ! Allons ! Ne dis pas que prendre le bus est presque un échec ! Moi, je pense que c’est TOTALEMENT un échec ! Une grosse foirade ! Une monstrueuse chierie ! D’ailleurs, en tant que membre de la FCTM (fédération des cyclistes tour du mondiste), je vous adresse un blâme ! Merde alors ! Et les règles !

    • C’est qui qu’écrit là ? Béa ou Pierrot ? Même pas le courage de signer.. pathétique… z’avez de la chance d’être devant sinon j’vous aurais chopé et j’vous aurais fait bouffé 2 ou 3 couche-culotte bolivienne ; )
      J’attends votre prochain article avec impatience, m’étonnerais pas qu’y est du bus autour de Mendoza…

  6. QUOI !!!!!!
    10 jours sans nouvelles et vous êtes même pas à l’hosto ou en prison pour détention de produits illicites ou de passeport non conforme ? Moi j’attendais des photos, des précisions, des détails, des gros plans, des odeurs, des saveurs… RIEN!
    et au contraire tout va bien!
    Vous déconnez les mecs! vous nous avez jamais habitués à pareil silence : 10 jours!!
    et au contraire fred nous explique tranquillo que tout va bien: vous vous la coulez douce en soirées camping-car, vous avalez les km en autocar, vous vous cuisinez des bons petits plats dans une vraie maison avec canapé, fauteuils et même cuisine équipée! le coup de la souris pour rappeler la « route » c’est un peu juste ; on sent bien que fred culpabilise mais tout de même faut pas…
    Parce que, depuis la gastro-psycho que je me suis choppée tout de suite apres celle d’ophélie, j’ai eu droit à des complications avec celle de fred qu’a suivi, et les rechute d’O ;et pourtant du fond de mon lit je me connectais chaque jour sur le blog ; inutile de dire que ces 10 derniers jours ca a été terrible : j’en étais arrivé à me connecter tous les ¼ d’heure ( d’apres ce que me dit ma femme car pour moi tout ça reste un peu flou ); j’ai tout eu, le toubib bien sur, plusieurs fois, et ma femme qui a essayé de me planquer l’ordi. Tout s’y est mis, tiens même la photo sous la pancarte « peru » où on voit que fred est obligé de tenir Ophé par l’épaule pour pas qu’elle bascule pendant qu’elle même bloque ses bras sur ses genous pour pas s’effondrer sur elle même, ca ma rajouté une crise de foie avec une poussée de fièvre qui ma valu d’autres antibio!!! comme j’ai pas le talent de fred je peux pas décrire la cuvete des wc, la lunette aussi, et surtout les murs autour quand je devais me lever la nuit dans le froid et l’absence de cigales de ces nuits provencales d’automne, à plusieurs mètres des chiottes; bref pas le talent; je suis sur que fred aurait su décrire le plafond mais moi, pas moyen, j’arrive pas.
    Donc je vois que ya que moi qui morfle dans cette histoire; trop dur
    trop dur l’amérique du sud : aux states j’avais ressorti ma tenue de cow boy , j’avais même retrouvé ma parure d’apache de mes 7 ans : j’avais augmenté ma consommation de macdos tout allait bien, on suivait; j’avais même l’impression de participer quand je me massais les mollets au baume du tigre, juste apres la lecture de l’étape
    La bonne nouvelle c’est quand même que la RAGE, ca ma guéri d’un coup
    après le post, j’ai bondi de mon lit, arraché la perf, fini de vomir le ptit dej puis suis allé me raser avec mon dentifrice, ai remis le tube d’eddy qui va bien avec et suis retourné bosser ; bref ça roule a nouveau !
    même la vue des foetus de lama pour la déesse machin posté subrepticement par fred pour faire flancher les coeurs sensibles, ça ne me fait plus rien ; GUERI!! jvous dis (faut quand même que je pense à nettoyer les wc mais c’est tout, plus rien je vous dis)
    Bon allez ! je vous en veux pas, puisque j’peux pas… vu que fred avec son style de folie, m’a collé l’addiction!! mais recommencez pas! 2 jours au max comme d’hab sinon on va pas s’en sortir; le teasing faut pas trop!
    puis essayez de remonter de temps en temps sur vos engins et tachez de revenir les pieds derrière; allez on n’y pense plus, on se reconcentre sur la route et ses bas cotés pleins de chiens fraichement écrasés, dont certains (plutot les femelles d’apres fred ) ont l’utérus éventré laissant pointer la tête du foetus, et parfois des jumeaux !!, pleins aussi d’immondices encore fumants, et de petits enfants qui courrent dans tout ça, pieds nus ( et parfois écorchés et infectés) pour vous demander quelques pièces…
    bisous à vous deux

    • ah ah, super ton commentaire ! Quelle verve !
      Ça me donne envie d’écrire plein de connerie, je commençais à être vraiment en manque d’inspiration. Promis, j’vais désormais prendre en photo tous les chiottes dégueux, les chiens crevés et les décharges. Et t’auras tous les détails en cas de nouvelle chiasse gastro
      A+

  7. Was it as bad as staying with drunk Mike in Cleone? We think at least you had a warm shower. Miss cycling with you guys. Hope Ophelia is back on the bike soon.

    • Hi Ranger E and Crazy Diver,
      It was much more funny in Cleone with 2 fucking Aussies and 20 beers !
      Stay tuned, we rode a lovelly road : Altiplano…
      Cheers

  8. Depuis le mois de mai, nous avons toujours grand plaisir à vous suivre à travers votre blog ! les superbes photos ainsi que votre humour est devenu un réflexe du matin, taper « les pieds devant » voir la suite du « feuilleton » même quand on part à l’étranger on vous suit à travers le portable Bravo !!! Bonne continuation. Jean-Louis et Josette (amis de travail de Dominique père)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s