L’Altiplano, que bueno

18/10/13 La Paz – Oruro en bus (250 km) puis Oruro – Popoo à vélo = 65 km

19/10/13 Popoo – Challapata = 70 km

il était comme un dingue ce mec

il était comme un dingue ce mec

Avec nos amis tandemistes, on a décidé de quitter la ville en bus et, tant qu’à faire, zapper la morne partie jusqu’à Oruro.

P1010488

P1010490

Durant tout le trajet, on s’en félicite car sortir de La Paz nous évitera sûrement un cancer des poumons et la route jusqu’à Oruro est sans intérêt : de grandes lignes droites sans rien à voir.

P1010495 P1010496

Comme on est super motivé pour se barrer de la casa de ratones, on se lève à 5h et partons à 6h30 direction le terminal de bus. Une courte côte en pavé à 9 % et nous voilà devant les gigantesques soute du bus. Le chauffeur réclame 100 bols (11€) pour les 3 vélos et les sacoches mais Ophélie fait descendre à 50 bols. Le trajet ne coûtera en tout que 40 bols (4€) par personne, pour 4h30.

Oruro, ville minière, d’où le casque géant

Oruro, ville minière, d’où le casque géant

A 12h30, nous voilà donc à Oruro, ville minière. Elle est assez belle pour avoir sa place en Seine-St Denis, c’est dire. On s’enfile rapidement un almuerzo (menu du jour pour le midi) :

  • soupe de pâte : ça va, en plus y’a de la coriandre, j’adore
  • milanaise de viande avec du riz : dans la milanaise, ils mettent ce qu’ils veulent, ils mixent, ils pannent et ils font frire. Laurent et moi, on est confiant mais les filles n’y toucheront pas. Le riz est dégueux mais ça nourri.
  • yaourt à la fraise mélangé avec des morceaux de banane : ça va, on a vu pire.
  • 2 litres de coca pour 4 : on va rouler comme des bombes !
Vous vous souvenez de Punkie Brewster ? Là re-voilà avec ces chaussettes de foot anti-cancer de la peau

Vous vous souvenez de Punkie Brewster ? Là revoilà avec ces chaussettes de foot anti-cancer de la peau

P1010500

On s’élance sur les routes de l’altiplano, superbe. On a jamais fait d’étapes aussi plates : faux plats montant, descendant, quelques virages, des montagnes sur le côté, des pleines salées… excellent pour se remettre en jambe, on file à plus de 20 km/h de moyenne le 1er jour, 22 le second.

P1010517

Laurent et Anne. Et une route magnifique.

P1010506 P1010510

très peu de tracteur ici

très peu de tracteur ici

arrivée à Popoo

arrivée à Popoo

A Popoo, on boycott l’hôtel bien trop cher pour aller camper à l’entrée de la ville. On se fait un campement Hilleberg beau à en pleurer. Le hic, c’est qu’il fait nuit à 18h30 et c’est pénible pour cuisiner. Alors, on va au plus simple : nouille chinoise et pain-beurre.

P1010531 P1010533

Moment de sérénité, silence, il fait bon, on est bien et la lune apporte une lumière incroyable, comme dans les films de Zorro.

P1010534

Le matin, on se lève tôt et on est sur les vélos avant 8 heures. Comme la veille, ça roule facile dans un décor sympa.

P1010540 P1010543

On arrive à Challapata vers 12h. On est samedi, jour de marché, il y a des stands partout en centre-ville. En cherchant un hôtel, on freine violemment devant un gars qui fait griller de la barbaque. La bave au lèvre, on s’installe à une table pour dévorer du cochon et des saucisses grillées. Ouf, ça va mieux.

P1010554

Après un petit comatage sur un banc, on trouve le seul hôtel digne de ce nom dans cette ville.

P1010559

On s’installe, prenons une bonne douche, lavons le linge et repartons sur le marché faire nos emplettes pour les 2-3 jours à venir :

  • 1 kg de flocon d’avoine
  • 2 kg de pomme
  • 6 bananes
  • 14 barres au chocolat
  • 4 yaourts
  • 1 jus de pomme
  • du beurre
  • 10 petits pains
  • 1 avocat
  • 1 mangue
  • 6 œufs
  • 5 litres de flotte
  • 4 saucisses
soute d'un bus...

soute d’un bus…

au boulot feignasses !!

au boulot, y’a faim !

En stock, on a encore des nouilles chinoises, des spaghettis, du miel, du sucre, du thé, des sauces et plein d’autres trucs. Avec l’altitude, quand on pédale, il faut qu’on avale quelque-chose pratiquement toutes les heures.

« Au point vue roulage, ça va rouler » (Laurent le 19/10 – 15h50 – Challapata)

Rail

Publicités

14 commentaires sur “L’Altiplano, que bueno

  1. Les dernières photos laissent deviner une vidéo déjantée comme le fan club adore!
    La forme est bien revenue.
    Les références culinaires prennent le pas sur l’aspect culturel, question de survie sans doute.
    Bonne route à vous 2 et à Laurent et Anne.

  2. Quand je regarde la photo sur la soute du bus avec la barbaque au soleil, je me dit que la viande on a intérêt a bien la cuire la bas .

    Combien d’année il nous faudrait pour habituer notre flore intestinale a tout ca ?

    Restez prudent , y en a qui reviennent avec des trucs difficile a éliminer….

    • C’est justement en bouffant les pires trucs que tu blindes ton bide ! Ou que tu choppes la gastro…
      Moi, j’ai plus aucun soucis mais on cuisine très souvent, et jamais de la tête de vache.

  3. Hummm ! Hummm …. un coup de pompe ? les prix des cars semblent très attractifs
    et vous semblez affamés… l’ amérique du sud paraît plus coriace que le nord et les rencontres avec d’autres cyclistes plus rares. Laquelle des deux tentes a coûté le plus cher ?…. toujours de magnifiques photos et commentaires

  4. Coucou, Il aurait été dommage de ne pas trouver des saucisses à Chipolatta…..je veux dire Chalapatta…Désolé mais personne ne l’avait encore fait…bref….ça fait du bien de vous voir en pleine forme.Sinon, quel négociatrice…Ophélie.Sinon, comment sont les gens…quel regard on -t-il en vous voyant?Sont -ils sympa?

  5. Toujours un plaisir de vous suivre, et contente de voir que vous vous etes remis tous les deux de vos castro euh gastro. Et les photos sont vraiment exotiques, je prefere de loin les paysages a celles des soutes de bus !

    Interessant que vous n’ayiez pas aimé La Paz, je n’y ai jamais mis les pieds, mais une copine (francaise) y a vecu 2 ans et a adoré. Il est vrai qu’elle étudiait en partie la salsa (ah, il faudrait que vous vous y mettiez, des photos des photos !) et qu’elle était guide de montagne. Je note vos commentaires, aucazou.

    Avec la pêche que vous avez, roulez a fond, et bonne route !

  6. Vous m’cherchez là !!! M’en fou, quand on fera du pâté avec le reste de vos corps pleins de nerf, j’en reprendrai trois fois !
    Sinon, content de voir qu’Ophélie à retrouver la pêche, et que Fred s’est converti…
    Pc : Pour l’idée de la Hilleberg, merci qui ? Bon j’avoue, j’aurai aimé y poser la mienne…
    Poutoux les enfants !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s