Iranwatch

 

Vous vous souvenez de Mehmet Buchannek ? Un gars musclé en slip qui surveillait un méandre de l’Euphrate en Turquie, ça vous revient ? Bon, Mehmet is back.
Mehmet, il en avait marre de sauver des moutons boiteux et des corbeaux morts dans 20 cm d’eau, alors Mehmet est parti en Iran et Mehmet a rencontré Mahmoud. Ensemble, ils se sont rendus sur les rives de la Caspienne où, seuls sur le sable, les yeux dans l’eau, ils ont tout simplement rencontré leur destin :

Iranwatch,  Alerte sur la Caspienne

 

Alors ? On dit merci qui ? Merci Mehmet et Mahmoud.

Publicités

25 commentaires sur “Iranwatch

  1. TROP TROP FORT je vous aime Jacquie et michel Heuuuuuuu Mehmet et Mahmoud .
    Encore des vidéo comme celle là, on voit le professionnalisme Américain.
    Bises.
    J’B et Catherine.

  2. Pas la peine d’aller si loin pour cela !!!
    Au Cap d’Agde cela aurait aussi bien fait …. A bientôt les copains, j’arrive !

  3. Ophélie, toutes mes excuses ! Sur la photo fixe de la vidéo, je te prêtais tout naturellement la paire de jambes de gauche et je me disais qu’il y avait comme un léger laisser aller au niveau de l’épilation. Oups, c’est pas ça du tout.

  4. Bonsoir, amoureux fou (oserai-je dire transi, en Iran, ah ah ah) de la culture décalé et du cinéma d’art et d’essai (bulgare en particulier), j’ai eu la chance de tomber sur votre petit film par hasard.
    Je fréquente en effet régulièrement le maître étalon des blogs « d’humour vadrouilleur » (comme on dit dans le jargon), le fantastique site des Terr’Ailleurs… Or ce dernier m’a donné envie de découvrir le votre. Heureuse surprise ! Quel film !
    Dans ce petit chef d’œuvre – que j’espère, vous proposerez au grand écran – le pastiche et la parodie se rejoignent pour créer une ambiguïté comique indéniable ! Le réalisme poétique et romantique est servi à merveille par des acteurs touchants, dont la laideur, exagérée par le maquillage, les fait paradoxalement paraître beaux. La lumière est digne d’un Kubrick, les cascades sont époustouflantes, le montage doux et dynamique, bref, un chef d’œuvre comparable à l’admirable « Borislav et les garçons » de Vasil Guéndov.
    Je vous encourage vivement à le présenter à Cannes.
    Amitiés respectueuses.
    C-A

    • Cher Cyril-Alain,
      Je ne te connais pas mais je t’aime déjà !
      Vasil Gendov !!! Mais je suis fan ! Surtout depuis  » Le concombre de Plovdiv  » et l’incontournable  » Ludmil et son âne ». Nicolas Cage parle d’ailleurs d’en faire un remake, en 3D.

  5. Un régal comme toujours !!
    De la bonne humeur pour les bosseurs 😉 !!!
    GROS BISOUS
    PS : elle est où notre Présidente?

  6. Je reconnais bien tes talents de danseur sur cette vidéo!! sinon pas mal la vidéo mais ça manque de présence féminine….. Nous on revient de vacances et je reprends aujourd’hui l’horreur…….
    Mon bon vieux Pc m’avait pas manqué!

    • Je pense qu’on a eu le même prof de danse, du genre cul-de-jatte.
      Bon courage pour le taf mec. Vivement que tes gosses t’entretiennent. A moins qu’ils enchainent rupture conventionnelle sur congés sabbatique

  7. Bravo les beaux gosses, y a pas, le cinéma iranien c’est vraiment autre chose, du grand art ! Pamela et David peuvent aller se rhabiller…

  8. Décidément au clavier, à l’appareil photo et à la caméra que de talents !
    Mais j’apprécie beaucoup que la rédactrice Ophélie se manifeste à l’occasion du passage en Iran ça rééquilibre un peu ! Et j’adore tes dessins aussi !
    Merci encore de nous permettre de voyager avec vous !
    A très vite de vous lire ……..

  9. Aux milliers de followers je demande de souhaiter un bon anniversaire à mon petit fredounet chéri né un mercredi 12 août 2310g et un futur beau gaillard .

  10. Et mais bien sûr maman que je n’allais pas oublier l’anniversaire de mon frangin (que je peux le dire à présent, n’a pas toujours été tendre avec moi sous la douche ! Je me souviens d’une fois où il a… heu bon, je vous le raconterai une autre fois…). Bonne anniversaire Frédérique adoré ! Et bravo pour votre film que vous pourriez utiliser pour ouvrir un site de rencontre.
    Mais trainez pas trop sur la caméra, z’avez encore de la route les gens !
    Affectueusement, ton frérot qui t’aime (oui, toi aussi Ophélie).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s