Panardos Reloaded – En route pour 2020

 

Bonne année à tous, chers followers ! Santé, bonheur, pognon, révolution, tout ça tout ça.

Voilà, fin des politesses, passons maintenant aux choses passionnantes : nous.

Pour ceux qui, ces 2 derniers été caniculaires, ont passé des vacances pourraves dans des campings pourraves, donc pas chez nous dans notre camping de ouf du Cotentin, voici un résumé de nos lifes 2.0.
Je vais faire vite, c’est pas du vélo donc très peu d’intérêt. Le récit sera entre-coupé de témoignages Google Business pris au hasard.

La première saison (2018) a été difficile : nouveau job hyper différent, grosse amplitude horaire, zéro vie sociale, zéro week-end, zéro cantoche, des chiottes à nettoyer tous les jours… De toute façon, c’est chaud la vie normale après un long voyage, déphasage total. On est resté ouvert jusque fin octobre et on a bien regretté vu la météo de dingue qu’il y avait eu cette année là. On mourrait d’envie de repartir à vélo et de mettre un gros bout de route entre nous et l’horizon.

Pierrot T. – Ardennes :  » Nous sommes restés 3 jours dans ce superbe camping, les gérants sont d’une beauté stupéfiante mais un peu cons, on est parti sans payer et sans tirer la chasse, ils n’ont rien grillé. »

Après 3 semaines de vacances vélo en Sardaigne en novembre, on a enchainé une bonne partie de l’hiver à bricoler notre camping et le mettre à notre gout : gros gros rafraichissement du sanitaire et nouvel accueil. L’accueil, on croyait que ça serait rapide, on l’a fait au dernier moment, pif paf pouf, on abat une cloisons, on refait le sol et c’est bon. Au final, on a refait du sol au plafond en passant par les murs et le bureau.

Maman Fred – Chantilly :  » Je croyais avoir déjà vu la plus belle chose au monde à la naissance de mon premier fils, mais non. Ce camping est beau sa race, c’est abusé. On y est aussi bien que dans une gouèstouze thailandaise, je reviendra. »

Avec tout ça, on a découvert la plomberie, un peu l’életcricité, le montage de terrasse de mobil-home, le carrelage, la menuiserie, le ciment, l’enduit (en hiver humide, un régal) et la peinture évidemment, ma chouchoute, j’adore. Plus tu craques, plus t’en fous partout et plus faut nettoyer après. Merci à mon père d’avoir été mon esclave pendant qu’Ophélie restait au chaud à s’amuser (révisions des contrats, paperasse,autorisations d’aménagement, paperasse, passage en 3 étoiles, compta, paperasse…)

Yoann M. – Chantilly :  » Passé la gueule de dépressif des gérants lors de leur première saison, le camping est sympa. Il y a plein de mec en uniforme militaire dans la bourgade, ça me rend tout chose. »

Et juste avant la réouverture début avril 2019, des bonnes grosses tranchées pour électrifier des nouveaux emplacements, youpi. Pas du tout stressant d’avoir de la terre à nu juste avant que des camping-car de 4 tonnes viennent y poser leurs roue.

David et Marjo – Yoco les Oibs :  » Séjour totalement foiré, on était venu avec nos K-Way et nos bottes et on a été obligé d’acheter des maillots de bain et de la crème solaire. Et nous n’avons toujours pas digéré d’avoir été humilié à la pétanque par l’autre branleur à l’accueil. Même si il était hyper bogosse. »

Saison 2019, bien mieux ! 2 mobil-home supplémentaires et 2 adorables caravanes vintage en location. Mais surtout, on embauche une femme de ménage pour les sanitaires.

Alice et Benoit – Wittelsheim :  » Le coin est sympa mais impossible de trouver du Munster, on a du fuir la région. « 

Là, on a clairement basculé dans le patronat. Des patrons en short et en crocs, aucune crédibilité. Et puis on se tape toujours les chiottes des mobile-home.
Comme en 2018, la météo est excellente, le camping se rempli bien. Le Cotentin étant à l’abris des canicules, on a une belle clientèle de réfugiés climatiques. On est passé 3 étoiles en juin, l’inspecteur est arrivé pile au moment ou l’aire de vidange pour camping-car était bouchée pour la première fois. Il a dû trouver ça mignon toutes ces crottes et ces bouts de PQ qui flottait autour de mes bottes.

Béa T. – Ardennes :  » Kikou, j’ai failli perdre la vue en entrant dans les sanitaires tellement ça brille. N’oubliez pas vos lunettes de soleil lol lol lol lol 😉 !!

On a fermé fin septembre et pu profiter de la fin d’été au nord de l’Espagne, dans les montagnes qu’on avait parcouru en 2014, après Ushuaia. De ce séjour, point de récit car c’était plus des vacances qu’un voyage. On retiendra seulement une citation et quelques photos souvenirs.

Frisounette – 17 octobre 2019 – 18h14 :  » Ma mi-molle, elle casse encore des parpaings »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà pour les nouvelles, merci d’avoir tenu jusque là. Même moi j’ai trouvé ça relou en relisant.


 

Maintenant les news fraiches de chez fraîches, la raison de la réactivation de ce blog merveilleux qui ne devrait parler que de voyage à vélo, rien d’autre.

Nous sommes en Colombie pour un « petit » voyage d’environ 8 semaines, de Bogota à Bogota !! Yeah !!

P1030953

Ophélie réalisant qu’elle va passer 2 mois loin de son lit

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Décollage de CDG le 1er janvier à 17h30, arrivée à 22h heure locale à Bogota. Télétransportation, pas du tout l’impression d’avoir voyagé, trop rapide, trop nul. En débarquant de l’avion, on avait l’impression d’avoir fait un petit trajet de rien du tout alors qu’on était de l’autre côté de la planète.
Pour la Sardaigne et l’Espagne, c’était en ferry, c’était beau, c’était voyage, c’était méga apéro dans la cabine, c’était regard lointain dans le sillage du bateau (là ou tu prend toutes les fumées de fuel lourd dans la tronche). Là on se pointe à Roissy, on dirait un supermarché de Dubai : boutiques prout-prout Ladurée, parfums, Lacoste, Fnac bobo, sacs à main… et ensuite c’est Bienvenu à Gataca avec des machines du futur pour lire les passeports et te scanner le cerveau (bizarrement, ça a été très rapide) puis des écrans partout : des Playstations avant l’embarquement, dans l’avion des TV à chaque sièges avec un choix de fou, puis encore des écrans géants à la douane Colombienne. Et tout le monde était collé à son smartphone entre chaque étape. L’ennui est banni, stimulation fictive permanente. Y’a une nana à côté de moi qui regardait ses photos sur son smartphone, y’avait que des selfies (sans un seul bout de nichon en plus, trop naze). Vivement qu’on soit sur les vélos, dans la vraie vie, loin de tout ça.

P1030963

J’ai matté Dora l’exploratrice pour bien me mettre dans le bain du voyage aventure. Pas mal, mais je pense que le singe prend du LSD.

On récupère nos cartons de vélos, intacts. M’enfin, peut-on encore parler de carton vu la quantitée de scocth que j’ai mis dessus. On ne nous demande rien, n’importe qui aurait pu partir avec. On change quelques euros en milliers de pesos (1€ = environ 3600 pesos) et trouvons facilement un gros taxi pour nous amener à l’hotel. C’est cool l’amérique du sud, tout est facile, la langue, les formalités, la bouffe, le climat. On est super content d’y revenir.
Tout petit hotel dégoté par Ophélie, une grande maison coloniale de 7 chambres, la nana nous a attendu, il est 23h30. Dire que nous on chiale quand des camping-car se pointent à 20h10…

P1030977
La journée du lendemain nous fait atterir, c’est bon, on est bien loin de chez nous. On se balade à Bogota et remplissons nos 3 petites missions : changer encore des sous, trouver un adaptateur électrique et ne pas devenir les mules d’un cartel. Y’a un quartier pour les casa de cambio, un autre pour l’eletcronique. Le quartier de notre hotel, c’est celui des echographies. Ils font des echographies en 4 dimensions, ils sont à la pointe ici.

P1030976
Les rues sont pleines de taxi, de mini-bus et de vélos, ça fait plaisir. Des qui se baladent et des qui vont bosser. La Colombie a la réputation d’être un grand pays du vélo, ça se confirme. Y’a des réparateurs de vélo dans la rue, des vélos cargos, des vélos marchands de glace et des vélos de course. J’ai hâte de tomber sur une bicycliteria pour pimper nos tanks avec des bouchons de valves en forme de grenade comme j’ai vu aujourd’hui.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

P1030991
On retrouve ce qu’on avait vu entre Cuzco et Ushuaia :
– des mamies avec des petites carrioles, vendant des sucettes et des paquets de chips, que tu te demandes comment elles en vivent
– des vendeurs de lacets qui font passer les mamies pour des multinationales
– des vendeurs de calendriers. Le job de rêve, ils bossent 1 mois par an.
– des cireurs de chaussures
– des rabatteurs pour les resto
– plein de boui-boui qui donnent très faim : empenadas, hamburguesas, jus de fruits, fruits frais découpés… De quoi mettre à l’épreuve nos estomacs bionics ou notre stock de PQ, l’avenir nous le dira.

P1030992

LE vélo utilitaire, j’adore

 

On reste 2 jours de plus à Bogota pour remonter les vélos, s’acclimater à l’atitude (2600m, Ophélie a déjà retrouvé sa toux de lépreuse hyper énervante), trouver une pompe à vélo, définir un itinéraire, visiter un peu, mais surtout pour partir le dimanche matin, tranquillo au milieu des vélos. On risque de se taper 30 bornes juste pour sortir de la ville, heureusement toute plate et avec des 2 x 4 voies autorisées aux vélo.

P1030989

La ville est plaisante mais ça reste une grande ville et les très nombreux miséreux, les hautes grilles devant chaque habitations, les innombrables agents de sécurité ainsi que  la réputation que se traîne le pays rend Ophélie un peu flippée. Elle se voit déjà baillonnée, un rein en moins, à l’arrière d’un pick-up cahotant sur une piste amazonienne. On n’est pas vraiment serein en ce début de voyage, on appréhende. La route devrait avaler nos doutes, comme elle l’a souvent fait.

A bientôt pour du vrai récit de voyage.

Federico y Ofelia

P1030997

On voit pas bien mais y’a bien écrit BOGOSSE

 

70 commentaires sur “Panardos Reloaded – En route pour 2020

    • Bravo les amis, vous êtes les premiers à commenter et avez gagner un séjour tout compris dans un charmant camping de Normandie !
      On espère vous voir un de ces jours (si t’arrives a faire grimper ton sauvage de mari dans le camping-car)

  1. Ceci est un pré-commentaire. 2 fois. Ceci est un pré-commentaire.
    Ouais. Je pense que je serai plus efficace et plus drôle et peut-être plus percutant quand le litre 1/2 de rhum arrangé sera assimilé. Mais, bon, comme je tiens à être dans les premiers commentants, je fais un pré-commentaire :
    « J’ai beaucoup de respect pour les gens qui me citent. »
    Voilà.
    Au pieu.
    Putain, j’ai un peu la gerbe…

  2. Je vois deux bonnes nouvelles

    – la première c’est que des deux vrais légendes Fred Normands, yen a plus qu’un et pas le moindre

    – la deuxième c’est que t’as laissé le beau vélo léger d’Ophelie en France et qu’elle va en chier sa race.

    Ps / Pour les fissures rotuliennes, un pote aux chu de Caen vous fait gagner 2 mois de délai en chirurgie contre un exemplaire des radios 😉

  3. « De ce séjour, point de récit car c’était plus des vacances qu’un voyage. » Pouahhh mange toi ça dans la tronche, toi, simple mortel salarié avec tes 25 jours de congés annuels ! Je crois sincèrement que ce qui fait le voyage ce n’est pas la durée mais l’état d’esprit dans lequel on le vit. Et que comme plein d’autres choses, plus c’est long, plus c’est bon 😉

    • Et Bim, petite tape sur les doigts. Oui oui oui, on est bien d’accord, crois-tu que je dénigre les voyages plus courts ? On adore les voyages de 3 semaines, probablement tout autant que les gros bazars à base de congés sabbatique ou démission. Mais on y va plus en mode vacance que warrior, l’état d’esprit n’est pas tout à fait le même. Et puis la grosse flemme de tenir le blog pour 3 semaines.

  4. Fabuleux le timing …Au moment où STAR WARS (Dark Vador, Luke Skywalker et consorts…) s’arrete (dernier épisode sorti), les Vedi Federico Biker et Ophelia Campinga repartent pour de nouvelles aventures circum planétaires.. Pour info, le drone ne s’appellerait-il pas Shimano ??

    • Oauis, Georges Lukas m’a appelé et m’a demandé si ça me dérangeait pas qu’il sorte sa dernière bouse juste avant qu’on parte. J’lui ai répondu « pas de soucis ma gueule, fais-toi plaize »

  5. Aaaaaahh enfin des news …. des vraies , de celles qui vous font revivre de vraies aventures, celles que nous connaîtrons peut être jamais en vrai !! ( pour en avoir vécues d’autres que vous ne connaîtrez aussi jamais) La vie est parfois injuste de ne pouvoir être ensemble , pédalant dans la même direction, au milieu des mêmes paysages et odeurs. Merci pour ce partage , bonne route à vous 2 , bises 🌍👍🏼🌞🍀🏔🎥🏝🌺🌴

  6. Quel bonheur de replonger dans ma Littérature préférée avec des héros, des histoires de pédale, de gentils petits animaux faisant dodo sur la route.
    Gros bisous de Calamity Mama

  7. Ah trop bien c’est reparti pour de nouvelles aventures… « Allons y let’s go, c’est parti les amis… » 🎶
    Je prends toujours autant de plaisir à découvrir vos récits et à rigoler derrière mon petit écran
    Merci du partage !!

  8. Ah ah cool !
    On peut en profiter pour organiser une velorizon au camping avec thème pourrissage de chiottes pour occuper Fred à son retour 😉
    Du coup, si vous êtes en Colombie, vous êtes des Colombins ?
    Profitez bien du soleil, gros bisous de votre Normandie et belle année

    • Hé Manu, ils font des super mangues ici, pourquoi que t’en fais pas chez toi plutôt que tes brocolis dégueulasse ? Et puis des avocats aussi, ça serait bien. Nan parce que le guacamole avec des poireaux, c’est infect.
      Bises à vous les amigos, profitez bien de vos vacances et j’espère qu’on pourra se voir un peu plus souvent

      • Yep, t’as bien raison ! Monsanto m’a donner des infos sur ces cultures, je m’y mets cette année ! Pis c’est bien vrai qu’il faut qu’on arive à ce voir plus souvent….

  9. Bon trip les fêlés sans sel Normand !

    A 1 journée près on se croisait à Cdg !
    C’est bien beau de lire tes quelques lignes du camping.. Mais bon on le connaît ce beau camp de base ou il n’y à que de beaux vélos un peu bizarres..
    Et en plus il faut beau temps à Pâques.. J’ai trouvé ça vraiment pas normal !
    Faut être un peu dingue de venir de si loin à vélo pour venir visiter un camping ! Et aussi un de belles rencontres.. Et le Rassemblement sympa !

    Soyez sages et pensez au retour (allez toc histoire de pourrir un peu votre beau périple)

    A bientôt pour de nouvelles aventures.. Peut_être un passage chez vous vers.. A vélo comme si on pouvait réserver un emplacement !
    Pour rejoindre Amsterdam au 18 juillet.. Championnatdumonde.
    Même pas peur !
    Pat007.

  10. Ah enfin c’est pas trop tôt, ça commençait à faire long, on se régale d’avance.
    Bon séjour qui va malheureusement passer très très vite, donc il va falloir pédaler très très vite.
    Bon on attend la suite, bises à vous deux.

  11. Vrai commentaire… burp…
    Bien !!!
    Que de sentiments variés, violents et parfois contradictoires explosent en mon sein ! Il n’y a qu’un post des Panardos pour créer cet insupportable et délicieux conflit émotionnel.
    Les Panardos en Colombie ! Nom d’une pine ! Contradictions :
    – Tellement envie d’être à leur place / Tellement pas envie de souffrir encore à vélo…
    – Tellement envie de partir au bout du monde / Tellement pas envie de prendre l’avion…
    – Tellement envie de me bourrer d’empanadas / Tellement peu de PQ à vélo…
    – Tellement envie de parler castillano / Tellement pas envie de me prendre la tête…
    – Tellement envie d’être élu 1er follower du mois de la 3ème décennie du 21ème siècle / Tellement envie d’aller me recoucher…
    – Tellement envie de voir des superbes photos d’efforts à vélo / Tellement pas envie que ces vélos soient des Azub… prrrr… Azub…
    Tellement, tellement, tellement de contradictions.
    Heureusement, des choses sont stables, fiables et rassurantes :
    – 2 héros, peut-être pas beaux au sens conventionnel, mais très photogéniques.
    – Une plume frétillante et de plus en plus sarcastique (trop ?) et aux saillies drôlatiques qui, je le sais, ne vont que monter en puissance !
    Hasta pronto amigos.
    Y recorda : A Bogota, no dar papaya…

  12. Et pendant qu’ils y en a qui se battent pour les retraites, d’autres partent en retraite (même pas dans un monastère en plus… tout fout l’camp tiens). Quand je pense qu’il a suffit que deux colombes s’envolent à l’unisson pour créer le pays du même nom, je ne peux qu’approuver ce choix de destination !
    Nota : Pensez à nous envoyer deux trois Farcs, il se pourrasse qu’ils puissassent nous aider un peu ici bas…
    Nota 2 : Et puis un pyjama au cas où (sans oublier l’amertume (si vous voyez ce que je veux dire, héhé).

    • J’ai pas bien comprendu l’histoire de l’amertume. M’enfin tu me raconteras tout ça quand je viendrais te voir à l’hôpital, après que tu ais  » ouvert un dialogue courtois, posé et constructif  » avec une matraque gouvernementale.

      • Au train où vont les choses, c’est mon cul qui va engager un dialogue courtois , posé et constructif avec une matraque gouvernementale ! (Et pas que parce que ma tête est malade…)

  13. Bande de fainéants.
    ça fait semblant de travailler 3 mois dans l’année, ça se fatigue avec un peu de paperasse et de bricolage.
    Et après ça se cherche des excuses de voyage pour satisfaire son égo trip.
    C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres.
    Bonne année comme même.

  14. Il me semble me souvenir d’un temps où l’on fustigeait le recours à l’avion dans ce blog… Greta va se pendre avec ses nattes….
    Bonne année quand même.

  15. Hello les amis !

    Content de vous voir de nouveau sur les routes et de voir que la forme est revenue pour toi Fred !

    Je vais suivre tout ca de tres pres !

    Christophe

    • Salut Christophe !! Follower de la 1ere heure !
       » voir que la forme est revenue pour toi Fred ! « , c’est quoi cette histoire ? J’avais la méga patate avant le départ !

  16. Et c’est reparti , bonjour les panardos enfin quitté ce favélas du Cotentin (ou nous sommes quand même resté avec plaisir presque 2 mois nous sommes peut être Maso ? ). À vous la vraie vie de sueurs et courbatures ,plus de camembert pour Ophelie mais des paysages des rencontres … Bonne route. Chantalia

  17. Je comprends mieux pourquoi je n’avais pas eu de réponse à mon msg de bonne année ;-).
    Profitez bien & BONNE ANNEE !!!

    • Bonne année les amis ! Tiens, on se disait que vous devez avoir bien chaud comme nous, on s’était bien fait rôtir dans la poêle cambodgienne. Bonne route et on espère vraiment vous voir un jour au camping

  18. Hello.. Heureux de vous retrouvez pour une nouvelle aventure. Je vois que Fred n est pas trop rouillé et fidèle dans son récit.. Je confirme bien que le singe dans Dora l exploratrice à bien pris du Lsd…. Bonne ballade et belle decouverte du pays.

  19. Ha chic chic ! La prose « Freyesque » commençait à manquer ! Sans oublier la rubrique des chiens … et autres écrasés !!
    Bon l’année semble bien s’annoncer vous re-partez et les followers ont l’air contents ! Belle route à vous et merci de tenir ce « foutu blog » !! 😋
    Fab

    • Tu vas être gâté pour les chiens et autres animaux de la route. C’est un vrai carnage ici. Y’en a un, ce matin, j’ai même pas osé m’arrêter tellement c’était gore. Une voiture me dépassant lui a remis un p’tit coup, j’ai encore le bruit dans ma tête

  20. Haaaa content d’avoir de vos nouvelles los pedalos 😉
    Mon Fred te fais pas avoir les mules ils les remplissent par la bouche, pas par les fesses….
    J’ai vu que le Strava tourne… t’as craqué héhé.
    Bisous les poulets
    Desch

    • Oh putain, un commentaire de Desh !! Je vais l’encadrer et le mettre dans le salon, entre la photo dédicacée de Frédéric François et le calendrier Gifi. Bisous

  21. Ah cool, vous êtes à 8000 kms du Cotentin, je vais pouvoir pourrir le site avec des pubs et vous envoyer des factures avec les relances en même temps !
    Rassurez vous, ils ne vous prendront pas un rein…mais les deux, du coup vous ne souffrirez pas à l’arrière d’une camionnette… cool non ?
    Si vous ne revenez pas, je peux récupérer le stock de T-Shirts et les plaques peintes des chiottes ?

    • On avait un petit doute mais on osait pas trop y croire parce que t’as une tête de gentil, mais en fait t’es vraiment une enflure de première. Mais sans rancune, on te ramènera un petit souvenir. Une machette ? Je me ferais un plaisir de te la remettre en main propre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s