Rain & tears

18/06/13 Harpster – Riggins = 101 km

19/06/13 Riggins – New Meadows = 63 km

20/06/13 New Meadows – Cambridge = 87 km

c'est fini le vélo, Ophélie va la jouer comme dans le film "une histoire vrai"

c’est fini le vélo, Ophélie va la jouer comme dans le film « une histoire vrai »

En partant de Harpster, on se dit que ça ressemble beaucoup à l’Auvergne : les montagnes, le climat, les odeurs, la rivière et la faune. En fait, il manque que ma Mamie et des paupiettes pour s’y croire.

P1040786

On se prend 2 belles côtes sur cette étape, cumulant plus de 1100 m de D+ pour l’équivalent en D- (je suis sûr que ces données vous passionneront tous).

P1040787

ils ont toujours des beaux panneaux en bois

P1040791 P1040792 P1040794 P1040795 P1040797

A Riggins, j’arrive à convaincre Ophélie d’aller à l’aire de camping gratuite, celle qui n’a pas de douche ni d’eau courante mais une super rivière. Il souffle un vent terrible, provoquant une mini-tempête de sable. Parfait pour notre entraînement « Patagonie ». On se lave, on mange, on s’écroule : la routine.

P1040799

le lendemain, du sable partout

le lendemain, du sable partout

Il pleuvra toute la nuit, la petite pluie qui dit « t’inquiète mon gars, j’vais pas te lâcher ». Pourtant, au réveil, ça se calme et on enfourche nos bécanes direction le resto pour un p’tit dejosaurus rex.

P1040801

C’est reparti pour un bout de grimpette dans la forêt auvergnate. Souvent, on se demande quelles sont les pires conditions pour un cyclocampeur : le froid, la pluie, le vent de face, les camions qui vous frôlent ? Hé bien là, on se prend tout d’un coup. En 2 minutes s’abat sur nous un déluge faisant chuter la T°C de 16 à 7°C. Avec le vent, on avance plus et on sert les dents. Avec l’eau qui rentre par le col et les manches, les pieds gelés (on a eu la flemme de mettre les chaussettes imper) et aucuns abris en vue, on se régale. Ça dure 2 longues heures.

Enfin, l’éclaircie arrive et on sait qu’elle risque d’être fugace donc on fait vite tout sécher, un café, un goûté et c’est reparti. On se reprendra de la pluie mais on est blindé maintenant, c’était la 1ere vrai saucée du voyage, la plus dure.

A New Meadows, on campe gratuitement dans le parc de la ville, au grand désespoir d’Ophélie qui zieutait sur le motel. Je la cite : « On va dormir comme des clodos ! ». Mouais, j’ai pas vu souvent des clodos avec une tente Hillberg.

P1040803P1040804

Il pleuvra encore toute la nuit, youpi !!

Le lendemain, ça caille mais on roulera tranquillement jusqu’à Cambridge. On met 3 plombes à trouver le camping mais ça valait le coup car on profitera d’une piscine de source d’eau chaude et d’un délicieux Cream Soda (une boisson inconnue en France, c’est bien dommage pour les dentistes et les nutritionnistes)P1040805 P1040809

 

Publicités

14 commentaires sur “Rain & tears

  1. Salut les jeunes,
    point de vue pluie, on est bien par ici aussi ! Si vous revenez vite fait le 12 juillet à Sartilly, vous pourrez être les « guests » de la soirée concert qu’on organise avant de partir ! A tout casser il vous faudra 2 jours pour l’aller-retour… nan?!
    bises de la Fameuhly qui salive devant vos photos et qui ronge son frein avant le départ le 3 août !

    • Ah c’est sympa mais je crois qu’on va rester ici.La pluie américaine est vachement mieux, elle est sucrée.
      Bon courage les amis, on parle de vous de temps en temps ici.

  2. Vous vous êtes donné beaucoup de peine pour enfin arriver à Cambridge…..
    Depuis Paris il me faut que trois ou quatre jours pour y arriver en Koga

  3. Attendez un peu que je dénonce Fred en train de tromper son tôlier en tournant une pub pour la concurrence ! Je vois que c’est facile d’amadouer les mexicaines en leur faisant miroiter qu’elles vont passer à la postérité en montant John… Profiteur !

  4. Coucou, les petits loups, j’ admire votre courage et votre tenacité. je suis avec vous, cachée au fond d’une sacoche. A demain.

  5. Salut les clodos…de luxe
    C’était bien la peine d’aller aussi loin pour retrouver l’Auvergne, les paupiettes de Mamy en moins.
    Bien vu les visages masqués
    Belles photos et beau feuilleton
    A suivre au prochain épisode

  6. Hy les amis, moi aussi je ne met pas mes chaussettes…et pour cause je ne les trouve plus !!!! Tu vois Ophélie, moi j’ai dealé avec Joco, une nuit par semaine ds un vrai lit, ça mérite bien ça de les suivre au bout du monde non ? Bisoux à vs deux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s