Firewood

En campant aux US, on ne peut que remarquer une tradition bien encrée : le feu de camp.

Tous les emplacements sont équipés d’un cercle métallique avec, le plus souvent, une petite grille sur le dessus. Les bûches sont disponibles à la vente un peu partout : accueil d camping, supermarché, stations services et bords de route. Du bois bien sec qui flambe bien comme il faut.

Voilà pour la petite description barbante, attaquons la suite.

Presque tous les américains allument un feu, parfois dès le matin, même s’il fait très chaud avec un beau soleil. Au début de notre voyage, on se disait « tiens, c’est sympa, ils se font cuire des trucs au feu de bois ». Et bien pas du tout. Ce feu ne sert absolument à rien, même pas à faire fuir les moustiques ni à se réchauffer. Ils allument juste leur tas de bûches et vont s’asseoir pour le regarder ou vont manger pas loin. Le pire, c’est qu’ils ont tous un BBQ portable ou un réchaud à côté…

Donc, tous les jours, des tonnes de bois sont brûlés juste pour raviver cette bonne vieille habitudes des pionniers américains qui n’avaient rien d’autre pour cuire leurs beans.

Maintenant, dans le meilleur des cas, 3 Kg de bois serviront à brunir quelques marshmallows.

Bref, du gâchis, comme le gentil sapin de noël qui met 10 ans à pousser et qu’on coupe pour le faire trôner 10 jours dans le salon (avec un sac à sapin dont 20 centimes iront à la protection de la forêt amazonienne).

Bref, du gâchis, comme ces cyclotouristes qui brûlent des tonnes de kérosène juste pour pédaler ailleurs…

Publicités

6 commentaires sur “Firewood

  1. Holà Fred tu as un coup de blues?
    Nous avons le tour de France qui se terminé dimanche, je ne te dis pas la moyenne déjà que tu as un coup de mou
    Biz a vous

  2. En même temps, même si c’est du gâchis, cela prouve la discipline des Américains…
    Je reviens d’un petit (très petit) WE dans les calanques du Sud Est de la France; ici tout type de feu est proscrit. Là bas, même dans des parcs Nationaux comme Séquoïa ou l’on sait ô combien les arbres sont importants et vont au-delà du fond de commerce, il y a des barbecues partout !
    Alors tu va me dire « oui mais la majorité des masses qui transite dans ces parcs est touristique et par inférence non américaine ».
    Et ben là ou c’est fort, c’est que le touriste, y fait comme tout le monde, y s’adapte aux us et coutumes.
    Moralité, en France nous sommes vraiment un peuple de branleurs…
    PS : c’est un espèce de cyborg mi-britannique, mi-kenyan qui survole le tour cette année

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s