Opération Crater Lake – reloaded

24/07/13 Susan Creek – Toketee Lake = 59 km

25/07/13 Toketee Lake – Diamond Lake = 52 km

26/07/13 Diamond Lake – Crater Lake (Mazama Village) = 50 km

 Waouh, il claque bien ce titre aussi, non ?

P1050452

C’est parti pour 3 jours de grimpette pour passer tranquillement de 300 m à plus de 2200.

On ne rencontre aucune difficulté à grimper 1000m dans une journée, si ce n’est la chaleur écrasante. Dès 12h, il fait plus de 30°C et pas un souffle d’air. Ça rend les fins d’étapes assez éprouvantes.

A Toketee Lake, on se pose dans le genre de camping qu’on adore : pas d’eau, pas d’électricité mais un super spot en bord de rivière.

P1050477

la salle de bain

la salle de bain

Pour la 1ere fois, on utilise nos pastilles pour purifier l’eau. Ça donne un petit goût, rien de méchant.

les bonbons de la nature

les bonbons de la nature

On remonte sur nos vélos pour aller voir une chute d’eau pas loin. Ça donne envie de se baigner mais il suffit de tremper la main pour se rendre compte que ça pique : elle vient directement de la fonte des neiges… Le bain du soir sera très revigorant.

P1050460 P1050469 P1050474

Le lendemain, on essaye de partir tôt. Je dis bien essayer car en se levant à 7h30 et en ayant à réparer une nouvelle crevaison, on part pas avant 9h. On se mange 32 km de côte pour 900m de D+ avec 34°C sur la fin. Ophélie en saignera du nez le soir, une vrai warrior.

mon dur quotidien

mon dur quotidien

Arrivés à Diamond Lake, on est content de revoir de la neige, mais encore plus de trouver une pizzeria ! On boit facilement 2 litres de soda chacun et on engouffre une pizza monstrueuse.

P1050495 P1050498

Heureusement, le camping (gratuit pour les cyclistes!!) est à quelques mètres. Là, on se dit qu’on va passer l’après-midi peinard en bord du lac, se baigner… mais non car :

  • c’est infesté de moustique, le genre qui te pique pas mais qui t’empale
  • l’eau du lac est tiédasse avec plein d’algues pas très bonnes pour la santé

On remonte donc sur les vélos pour se balader autour du lac. Au bord d’une rivière, j’attraperais quelques grenouilles mais on mangera autre-chose finalement le soir.

P1050502

l'abrupte Mont Thielsen

l’abrupte Mont Thielsen

P1050505 P1050506

Le lendemain matin, c’est mission Crater Lake, l’ascension finale (tadam !!!). On s’attend à une petite côte d’1 heure. En fait, ça sera un vrai col alpin pendant 3 heures. Avec l’altitude, l’air est plus frais, il ne fait plus que 28°C. En haut, le lac est vraiment superbe : un vrai cratère remplie d’eau, la profondeur atteint 600 m et la circonférence est d’environ 50 km. Les photos parlent d’elle-même.

P1050511 P1050524 P1050575

L’eau de ce cratère provient uniquement des précipitations et constitue la plus grande réserve d’eau pure au monde.

P1050598 P1050587

Le site a bien été protégé du tourisme de masse : un seul resto/magasin de souvenir, un petit parking et une route qui reste invisible vu du lac.

Quand on arrive au lac, y’a pas de resto, d’épicerie, de camping, rien ! On est obligé de se farcir 16 km de plus pour boire un coup et encore 12 de plus pour le camping. Heureusement, un couple d’Orléanais vient discuter avec nous et nous donne de l’eau. Je pense que la faim devait se lire sur mon visage, le gars me tend une pâtisserie et comme je l’avale en 2 bouchées, il m’en tend une 2eme. Il aurait pu y perdre sa main, c’était comme donner un bout de viande à un pitbull.

Ophélie est KO mais la journée n'est pas fini. J'ai été forcé de la cogner un peu pour qu'elle se relève

Ophélie est KO mais la journée n’est pas fini. J’ai été forcé de la cogner un peu pour qu’elle se relève

Avec la chaleur et l’effort, Ophélie n’a pas faim et continuera à rouler en hypoglycémie (technique de régime très efficace mais un peu dangereuse, surtout quand on roule en bord de falaise).

P1050538

Au bout des 16 km, on tombe sur le resto/magasin de souvenir : c’est le gros braquage avec des prix multipliés par 4. On se rabat donc sur notre cheddar suant avec du pain de mie. On s’offrira tout de même un soda version crevard : on paye un seul verre et on va le remplir 6 ou 7 fois.

On descend ensuite au camping pour un vrai repas, une douche et une balade à pied dans un canyon.

Demain, c’est samedi, ça sera plein de touristes en bagnoles donc on s’accorde une journée de repos. Ça fera pas de mal aux jambes non plus, je veux bien le reconnaître.

Publicités

2 commentaires sur “Opération Crater Lake – reloaded

  1. A qq jours près, on se croisait. Mêmes campings à Diamond Lake et Mazama Village. Vous avez eu de la chance car nous, nous avons vu le Crater Lake sous un épais nuage de fumée de feu de forêt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s