Lago Llanquihue : la Normandie version Chili

  • 31/12/13 Panguipulli – après Pichirropulli = 106 km
  • 01/01/14 vers Pichirropulli – Puerto Octay = 101,5 km
  • 02/01/14 Puerto Octay – Ensenada = 65 km
  • 03 & 04/01/14 Ensenada = repos (= rafting et ballade à vélo pour Fred …, on ne doit pas avoir la même définition du mot repos)

*** Les pages Chiffres et Vidéos sont à jour ***

On passe une petite journée tranquille à Panguipulli. Moi, j’essaye entre deux averses de laver et faire sécher du linge, je dors un peu aussi. Fred, quant à lui, travaille sur le pc et met à jour le blog.

Au camping, il y a 4 allemands qui vadrouillent dans les divers fleuves et lacs du coin avec leurs matos de kayak. Fred en rêve la nuit et me dit que l’on devrait voyager en kayak. Sauf, que moi et l’eau ça fait deux, j’envisage de faire un cours d’aquaphobie, mais même avec ça, je ne sais pas si je pourrais m’en sortir. On verra bien, peut être que d’ici la, il aura changé d’avis et que l’on partira en montgolfière pour changer …

Le 31, on reprend les vélos et on se dirige vers Los Lagos pour rejoindre la route n°5 qui est la seule route qui va du nord au sud, la fameuse panaméricaine. Sinon, c’est de la piste ou du ripio, voir pas de route pour passer entre les lacs. Nous roulons tranquillement et avançons assez vite. Vers 14h, on est déjà à Los Lagos. Ne voyant pas de camping, on enchaîne sur la route n°5 (= une autoroute) et faisons une pause goûter sur une aire de service. Cela fait bizarre d’emprunter une autoroute à vélo. Mais ici, c’est autorisé et normale de rouler en vélo, tracteur … sur la voie d’urgence. Il y a même des maisons sur les bas côté de la route. Je n’imagine pas ça possible sur l’A13.

Cette partie du Chili ressemble beaucoup à la Normandie, il y a des champs avec de l’herbe bien verte, des vaches noires et blanches, des camions de produits laitiers, des exploitations laitières … On passera même devant une énorme usine Nestlé. On apprendra que 75 % de la production laitière du Chili provient de cette région.

Comme c’est le dernier jour de l’année, Fred veut que l’on face 100 km pour marquer le coup. Ok, alors on continue de rouler sur cette autoroute et on essaye également de trouver un endroit pour bivouaquer, mais ce n’est pas simple car tout est clôturé ou cadenassé, même les entrées des champs. Je suis épuisée et morte de fatigue quand on arrive à trouver un endroit pour poser la tente, dans un champ de framboisiers en bordure d’étang.

P1030837

On fêtera la nouvelle année à l’heure française (20h pour nous) car on a trop envie de dormir et de se mettre au chaud sous les duvets. Bonne année !!!!

P1030845

Fred : « J’aurais pas du dormir cette nuit, je suis trop en forme »

Ophélie : « Oui bah moi j’ai mal aux genoux »

Fred : « M’en fous, pédales !! »

Le 1re, on reprend notre autoroute et faisons une pause déjeuner à une station service, hamburger pour moi et sandwich avec plein de fromage pour Fred. Il engloutira une mousse au chocolat ainsi que l’a moitié de la mienne.

11014 km le 01/01/2014

11014 km le 01/01/2014

Ce que j’aimerais, c’est que le temps s’arrange. Il ne fait pas très chaud et il y a souvent des averses. Normalement, on pensait trouver un camping après la sortie Osorno / Puerto Octay, mais on ne voit rien. On décide de continuer malgré le temps pourri et mes douleurs musculaires aux cuisses. Fred se vautre comme une m***e sur un trottoir. Un gars avec une voiture fourgon viendra à notre rencontre quelques minutes plus tard pour voir si tout allait bien. Sympa, mais il ne nous proposera pas de monter avec nos vélos dans sa voiture déjà bien remplie… Dommage, on doit continuer. Encore 20 km, et selon ce gars, il y a des campings à Puerto Octay. Le dénivelé n’aide pas, ça monte et ça descend tout le temps. Après 2 jours à faire 100 bornes, mes cuisses sont en train de lâcher. J’ai peur que mes tendons pètent !

On arrivera à Puerto Octay vers 17h30 et ça ira beaucoup mieux après une douche chaude et un bon repas confectionné par Chef Fred. Merci, ça fait du bien !

Superbe camping "El Molino"

Superbe camping « El Molino »

Omelette au fromage, nouilles chinoises et framboises (au bon gout du gratuit)

Omelette au fromage, nouilles chinoises et framboises (au bon gout du gratuit)

Le 02, j’hésite, on reste ou pas à Puerto Octay ou on va au camping de la Las Cascasdas ?

P1030873

Puerto Octay, face au lac LLanquihue, 2eme reserve d'eau du Chili, 50 km de diamètre. J'ai pas mesurer mais ça doit être correct

Puerto Octay, face au lac LLanquihue, 2eme reserve d’eau du Chili, 50 km de diamètre. J’ai pas mesuré mais ça doit être correct

On décide de partir car on a peur de s’ennuyer à Puerto Octay, Fred espère pouvoir faire du canoe ou du kayak. Moi, je voudrais juste arrêter de faire du vélo et me reposer un peu. La route est très jolie mais on ne voit pas le volcan Osorno car il est caché dans les nuages.

P1030880

Le matin, il fait tellement froid que j’ai du mettre un t-shirt manche longue, un pull, mon coup-vent et des gants en laine pour avoir chaud. On est obligé de s’arrêter au bout d’1h30 de vélo car je meurs de faim. Mon corps brûle tout ce qu’il a pour conserver ma température corporelle à la normale, mais il a du mal !!!

A las Cascadas, il n’y ‘a rien, les campings n’ont pas de douches chaudes et le gars me demande 5 000 pesos juste pour de l’eau froide et poser la tente dans un endroit ou tu vois même pas le lac. Pas possible !

On poussera jusqu’à Ensenada et ces 20 km me paraîtront très long, mais on est super content, car il y a 2 campings qui ont Wifi et douches chaudes. Y’a des agences pour faire des activités nautiques, trekking … Sympa, je vais pouvoir enfin me reposer un peu et Fred pourra aller faire joujou dans l’eau. Le lendemain, ça sera activité de rafting pour monsieur et rien pour madame (sauf d’écrire un article pour le blog et d’automatiser des fichiers Excel pour le budget … ancienne habitude de travail)

P1030905

Volcan Osorno

P1030889

NB : je vous conseille de lire « L’analphabète qui savait compter » de Jonas Jonasson si vous cherchez un bon livre sympa pour passer le temps. L’histoire est super et c’est très bien écrit.

Ranger Ophélie

Voilà, pas grand-chose à ajouter. C’était sympa de bivouaquer après avoir fait 100 bornes pour marquer la fin de l’année, surtout avec des framboises à volonté. Nico, c’était vachement plus confort ici que dans la forêt Picarde : ici les gourdes n’ont pas gelé et on s’est pas caillé en essayant de faire brûler du bois vert comme des scouts débutants.

1

Laguna Verde

Laguna Verde

Le rafting en Patagonie, c’est vraiment pas mal : eau turquoise et translucide, volcans en toile de fonds, martin-pêcheurs et quelques rapides de classe 4, pas de quoi être éjecté du raft malheureusement.

P1030921

Et il fait pas mauvais finalement, on s’est pris une douche sur la route pendant 10 minutes, c’est tout.

Lors d'une petite balade en direction de Petrohue

Lors d’une petite balade en direction de Petrohue

Un gars s’approchant de nous (je traduis): « Vous voulez du miel ? »

Ophélie, sortant de sieste, 2 de tension, les yeux encore collés : «  Quoi ? Nous sommes au camping, nous ne sommes pas chiliens, nous sommes français »…

Je ne sais toujours pas ce qu’elle a pu comprendre…

Et pour finir, une vidéo de et avec mon frère (tenue bleue) qui s’éclate dans le Lautaret. A coté de ses vidéos, les miennes ressemblent à des powerpoints sur windows 98.

Patagoniaman

P1030916

Publicités

30 commentaires sur “Lago Llanquihue : la Normandie version Chili

  1. Ah oui ! Je vous verrais bien partir en montgolfière couchée (la nacelle est au-dessus). Hey Ophélie, pour lui passer l’envie de faire des bornes au gus, dégonfle ses pneus à chaque pause ! Pc : Si vous avez froid, je peux vous envoyer des chemises (je ne pense pas que vous vous ferez agressez la-bas ! L’effet de surprise jouera à plein…)

  2. Fred, oublie le kayak pour les voyages, ça fait trop mal au c… Au fait je voudrai pas vous faire flipper mais il va falloir mettre le turbo pour tenter d’échapper au Dakar qui est parti hier au Chili.
    Théoriquement le plus au Sud des concurrents c’est Valpareiso, mais un mauvais routage et c’est l’occasion pour Ophélie de finir en Quad, lol

    • On a été trop rapide pour eux. On vient de voir qu’ils sont passés à San Raphael, là ou on était début décembre.
      Hé, enlève le moteur d’un quad, mets des pédales et t’as presque un Azub

  3. Je vais commencé par la fin. Sincèrement je ne trouve pas que vos vidéos soient en dessous de celles de ton frère.
    Pour le rafting, je dirais fastoche… faire ça sur une lagune ne semble pas si dangereux 🙂
    Une belle descente pour aller à Petrohue… vous n’avez surement pas regretté de la prendre dans l’autre sens.
    Chouette repas de fin d’année dites donc… les resto gastronomiques n’ont qu’à bien se tenir… et puis comme ça vous n’avez pas eu à attendre minuit pour vous souhaiter une bonne année…. 😉
    Fred, j’ai comme l’impression que ta chérie réclame un peu de repos et souhaite finir le parcours en montgolfière… Allez soit sympa gonfle lui les pneus à 10kg elle aura au moins l’impression…

  4. J’ai pensé également à notre petit campement en foret picarde! N’empeche que c’est un bon souvenir avec le retour ou tu avais pommé ta sacoche!!!
    @plus biz

    • 2 km avant de m’en rendre compte… On était trop pressé de retourner à la civilisation après ce bivouac extrême à 300m d’une zone commerciale
      A+

  5. Pour ne pas faillir à la tradition : BONNE ANNEE à vous deux on vous souhaite d’en prendre encore plein les yeux, de vous régaler de tout ce qui vous entoure dans ces paysages magiques de la Patagonie. Allez vous à El Chalten ?
    Nous venons de mettre Val et Alex (et leur gros toutou) sur la route qui mène vers le sud, après avoir « grignoter » quelques délices avec Philippe Irèna et les enfants hier soir. aujourd’hui juste quelques petits kilomètres pour nous dérouiller des agapes et autres orgies festives, à côté de vous nous sommes des petits joueurs. Continuez de nous faire rêver.
    Bises

  6. Aaaaah, ca fait du bien de lire la version d’Ophélie, ca change un peu des blablateries de Fred (oh pardon, Fred, je ne savais pas que tu lirais les commentaires 🙂
    Bref, Ophélie, vive les framboises, les siestes, et les hamburgers, je ne sais pas si vous avez compté combien vous en avez mangé depuis le départ ! Tu assures un max, et tu m’inspires !
    Super jolie région, verte a souhait pour les vaches, je vois bien ca. Ca caille, mais vous vous rapprochez de l’Antarctique, mes petits, ca va pas en se réchauffant…
    Ah, et puis belle vidéo du frere de Fred, en effet, et il y a vraiment un air de famille.
    Allez, bon pédalage.

    • J’en étais sur que t’aillais réagir à l’article d’Ophélie ! Encore une fois, elle se fait passer pour la victime !!
      Quoi ?? L’Antarctique ?? On fait demi-tour demain

      • Heureusement que tu as le sens de l’humour, mais bon, j’espere que je n’etais pas trop méchante avec mon commentaire : en fait, c’est pas du tout des blablateries que tu écris, puisque je suis fan du blog et que j’adore TOUT lire, que ce soit Ophélie ou toi. Alors n’attendez pas trop pour ajouter le prochain article, ou je serai en manque !!
        Ben, oui,, l’Antarctique. Quoi, vous ne le saviez pas ?

        • Pas de soucis Aude, j’avais capté 😉
          Faudra attendre un peu pour le prochain post vu qu’on vient de glander 2 jours entier à Puerto Montt et qu’on a pas rand-chose à blablater 😉

      • « Oh » fait l’hibou ! « Ophélie bout ! » « Madame est elle cuite ou à point ? »
        (remarque normande : y sont ty cons ces hiboux chiliens!)

  7. Sympa de voir les choses du coté Ophelie ( la je vais me faire engueulé ) .

    Ouais ce coin a l’air bien sympa . Mais pour avoir cette végétation c’est clair que ca suppose pas mal de pluie quand même

    • C’est marrant quand c’est Ophélie qui écrit, ça ressemble à un parcours du combattant.
      On croise les doigts pour la pluie, pour l’instant on s’en sort bien. Attention au vent, si tu lis le dernier post des Terrailleurs…
      A+

      • oui ca a soufflé du coté des terrailleurs , ca a même failli se terminer en abandon si j’ai bien lu .

        Attention a la blessure ,difficile a gérer dans un milieu hostile .

        • C’est moi qui suis hostile à mon genoux !
          11h de vélo en 2 jours, plus vraiment de douleur, ouf. On va pouvoir envoyer du boudin sur la careterra. On y sera à une meilleure période que nos amis les Terraillos, croisons les doigts. A+

  8. Coucou,
    Heureux de savoir que tu arrive encore à écrire avec tout ce que te fais endurer Dr Ross.Mais il t’a préparé un petit repas sympa….Sympa la video du frère de Fred.En ce qui concerne Jonas Jonasson, je vais acheter le livre, j’avais déjà acheté son premier livre « le vieux qui ne voulait pas fêter ses 100 ans » qui était très sympa…
    J’aime beaucoup les mots d’amour : »m’en fous pédales »…..on ne pourra pas dire que l’amour se forge en roulant……..

  9. moi je crois que c’est la vue des vaches blanche et noire qui a collé le blues du pays à Ophélie ; et en bon normand je dis ya de quoi !!! mais c’est parti loin, on l’a échappé belle ! fred faut que tu rattrapes le coup ! deja essaie de cesser temporairement de la traiter de pédale quand elle te dit qu’elle souffre le martyr des genoux ; parce d’ici on lit bien qu’elle a terminé son récit avec un « ranger Ophélie » qui, au dela de nous interroger sur « où ça ?» peut en dire long!
    Allez les montgolfiers! ca vous apprendra à nous titiller question vannes hyper rigolotes..
    Par contre même quand vous glandez 2 jours à Puerto montt, faut nous envoyer les nouvelles: la glande dans le trip ça fait aussi partie du trip !( Enfin quoi ! flute alors!! sinon je vais me ranger moi aussi…et peut etre du côté d’Ophélie)
    Allez les ptits loups, prenez soin de vous et merci pour ce feuilleton bien foutu qui , si si ! n’a rien à envier aux autres, qu’ils soient en tandem à 4280 € (prix catalogue azus) ou en kite surf des neiges de folie

    • Ah ah, le prochain article est déjà prêt !
      Va pas te ranger du côté de Ranger O !!
      Pour le tandem : 4280 + fourche de fou + rohloff + porte-bagages…

  10. C’est toujours avec grand plaisir de vous suivre ,mais vous parlez assez peu de rencontres depuis l’Amerique du sud ; vous ne passez pour tant pas des zombis sur vos vélos de clown !!!

    • Salut,
      Oui, on est beaucoup plus des touristes qu’aux US. On parle souvent avec les gens dans la rue mais on n’a pas le droit au même accueil qu’aux States.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s